Le Pouvoir du subconscient : Créez votre Labo Mental !

Le saviez-vous ?

L'Association Alunissons regroupe ceux qui souhaitent développer et encourager la capacité créative humaine individuelle et collective, quels que soient leur âge, leur statut, ou leur niveau de compétences.

Les membres Alunissons peuvent :

- Présenter leurs projets et leurs grands rêves mêmes les plus fous, bénéficier des talents des autres membres, et offrir leurs talents en échange ;
- Créer des contenus pour les médias Alunissons et bénéficier d'accréditations presse ;
- Partager leurs savoirs en vendant ou en offrant des cours Alunissons en ligne.

Ça vous dit d'en savoir plus ?

Nos coordonnées

+33 6 98 25 33 77
hello@alunissons.com
Découvrez les premiers Cours Alunissons !
Nouveau !

Inconscient.XYZ - ! Hackez votre inconscient et facilitez vous la vie

Le Pouvoir du subconscient : Créez votre Labo Mental !

Cet article a été inspiré par la Méthode Silva, enseignée à plus de 6 millions de personnes dans 110 pays du monde, et considérée officiellement notamment par le New York Times comme LA méthode ultime vous permettant de découvrir et mettre en pratique les pouvoirs du subconscient au quotidien (Mind & Body Control). C’est une méthode purement scientifique, développée durant plus de 60 ans par José Silva, et sa fille, Laura Silva avec le concours de bien des physiciens et psychologues. Bien que la base de cet enseignement soit la méditation guidée, elle est dénuée de toute imagerie personnelle ou spirituelle que nous rencontrons habituellement dans les vidéos et audios méditatives.

Éduquée dans un environnement athée, j’ai personnellement eu besoin d’une telle approche ne serait-ce que pour comprendre ce qu’est la méditation, et j’espère que cet article vous sera utile, en particulier si les approches plus spirituelles ou imagées vous ont plongées dans la confusion.



1. Se plonger dans son état méditatif

Méditer, c’est ralentir la fréquence de son cerveau au niveau Alpha, autrement dit, une capacité physique naturelle à tous et mesurable. La science reconnait quatre états, quatre fréquences au fonctionnement cérébral. En voici une description sommaire. :

Beta (plus de 14Hz) : Lorsque nous sommes pleinement éveillés, en activité physique ou mentale, nous nous trouvons dans l’état Beta. Sachant que ce sont les moments où notre subconscient est le moins accessible consciemment, et que nous sommes conscients d’une toute petite part de nos perceptions de la réalité qui nous entoure, un bon moyen mnémotechnique consiste à se considérer Bêta lorsque nous sommes pleinement éveillés !

Alpha (entre 8 et 14Hz) : Dès que nous fermons les yeux, respirons un bon coup, détendons nos muscles et calmons nos pensées, nous sommes en état Alpha. C’est l’état méditatif, où nous pouvons accéder consciemment à des informations contenues dans notre subconscient.

Thêta (entre 4 et 8Hz) : Lorsque nous nous endormons, nous sommes en état Thêta. Nous n’avons alors plus conscience de la réalité qui nous entoure, et notre subconscient travaille en douce. C’est la raison pour laquelle, par exemple, s’endormir peut faire passer certaines douleurs, telle la migraine, ou prendre la position parfaite pour ne plus avoir mal au dos, etc… Notre subconscient n’est pas seulement le siège de nos réactions automatiques aux éventuels traumas, il est surtout particulièrement doué pour nous faire du bien.

Delta (moins de 4Hz) : Notre sommeil profond nous plonge dans l’état Delta plusieurs fois dans la nuit, une fois par cycle de sommeil (environs 1h30). Nous sommes alors totalement inconscients et il est difficile de nous réveiller à la réalité qui nous entoure, à une exception près : le cri d’un bébé correspond à une fréquence particulière que notre oreille amplifie naturellement, il est quasi impossible de ne pas l’entendre. C’est par exemple, la raison pour laquelle il nous arrive de ne pas entendre le réveil au petit matin. C’est aussi la raison pour laquelle un bébé nous réveillant en pleine nuit peut nous lever dans des états où nous tenons plus ou moins debout.

Cette description correspond à un fonctionnement cérébral quotidien normal. Les différents états peuvent être mesurables à l’état d’éveil, notamment en cas d’apathie, ou de certaines pathologies. Un bébé est également constamment en état Thêta, éveillé ou non. Mais il s’agit là de précisions beaucoup plus pointues dont vous n’aurez pas besoin ici. Si vous êtes curieux, il suffit d’effectuer une petite recherche sur votre moteur préféré.

Ainsi donc, l’état méditatif n’a rien d’exceptionnel ni de difficile à atteindre, nous nous y plongeons au moins deux fois par jour naturellement, au moment où nous sommes prêts à nous endormir, et au moment où nous venons de nous réveiller, avant d’ouvrir les yeux. Pour s’y plonger tout éveillé, il suffit de fermer les yeux, détendre les muscles en le leur demandant mentalement, ou en se concentrant quelques instants sur sa respiration, et apaiser ses pensées en s’imaginant quelques instants dans un endroit parfait pour la détente (la plage, la forêt, la rivière, notre lit…)

Pour créer votre labo mental, vous devez vous trouver dans l’état Alpha.



2. Créez un lieu, une pièce, à votre goût

Une fois plongés dans votre état méditatif, imaginez ! Oui, c’est aussi simple que ça. Imaginez une pièce décorée à votre goût. Que vous ayez besoin de beaucoup de créativité pour rendre cette pièce vivante dans votre imaginaire ou que vous préfériez la savoir simple et efficace, peu importe, l’important c’est qu’elle vous plaise et que vous vous sentiez bien dedans, avec l’envie d’y revenir souvent.

Imaginez la taille qui vous convient, les couleurs qui vous conviennent, et voilà. C’est à présent un fait accompli, votre labo mental existe pour de vrai !

Voici quelques éléments fixes qui pourront vous être utiles, à y déposer :

  • Un bureau et une chaise confortable avec accoudoirs.
  • Une horloge et un calendrier perpétuel qui vous permettront de vous déplacer dans le temps.
  • Un grand écran qui vous permettra de visualiser les événements.
  • Un ordinateur, des outils, des instruments, des équipements qui vous permettront de réaliser tout ce qui vous intéresse.
  • Toutes sortes de médicaments, qui existent, qui ont existé et qui pourraient exister à l’avenir.

Ce lieu est bien entendu parfaitement malléable selon votre usage au fil du temps. Vous pouvez y ajouter ou vous départir de tout élément à votre guise.



3. Créez vos conseillers imaginaires

A présent, imaginez un espace rond au sol, du quel sortiront petit à petit vos deux conseillers, un qui sera du genre masculin, représentant vos capacités masculines, et un qui sera du genre féminin, représentant vos capacités féminines.

Faites les sortir l’un après l’autre de cet espace comme dans les films de science fiction, en imaginant d’abord leur cheveux, leur visage, leur corps, leurs habits.

Imaginez-vous faire les présentations, leur demander leur nom, et les écouter vous répondre.

N’hésitez pas à imaginer ainsi une première petite scène de rencontre.



4. Revenez-y souvent !

Votre laboratoire mental est un outil de communication entre votre conscient et votre subconscient. Plus vous vous y rendrez, plus vous vous découvrirez des solutions que votre conscient seul ne peut trouver, et plus il vous sera aisé de vous en servir. Revenez-y chaque fois que vous avez une douleur, demandant à l’un de vos conseillers de vous préparer le médicament parfait, chaque fois que vous avez une décision difficile à prendre, pour en discuter avec vos conseillers ou utiliser l’écran pour imaginer les différentes possibilités et comment vous vous sentiriez en choisissant telle ou telle voie, chaque fois que quelqu’un ou quelque chose vous fâche, pour vous épancher et permettre à vos conseillers de vous consoler, pour réaliser vos rêves avec eux, et même, fêter vos petites et grandes réussites avec eux. Ce ne sont que quelques exemples, cet outil vous permettra de gérer intuitivement n’importe quel problème !



P.S. Partageons !


Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous ma propre création, curieuse que je suis de ce que VOUS allez imaginer ! Voici mon Labo Imaginaire…

J’ai tout un chemin pour m’y rendre. Je vis au bord de la Marne, si bien que je commence par imaginer me rendre à un endroit très précis qui existe vraiment. Là, j’imagine le chiffre 3 sous la forme d’un oiseau volant les ailes déployées. Je me suis programmée pour que le 3 représente la détente physique. En général, à présent que je l’ai fait souvent, cela suffit pour me faire bailler un bon coup, et je sais que c’est bon, je suis détendue. Mais lorsque je suis stressée, je passe alors en revue différentes parties de mon corps de la tête aux pieds en répétant « relax baby relax ». Et ça marche bien. J’imagine ensuite le chiffre 2, sous la forme d’un cygne qui traverse mon champ visuel imaginaire. Le 2 représente la détente mentale. Mes pensées sont alors automatiquement calmées. Et enfin, le chiffre 1, sous la forme d’une grue, au bout d’un ponton. Le 1 représente la plongée dans l’état Alpha. Je cours alors vers la grue, elle s’envole dans le même temps, je m’accroche à ses pattes et une fois là haut, je plonge dans le fleuve ! Au fond du fleuve, il n’y a pas de fond, mais d’autres rives, et en l’occurrence celle où se trouve mon labo, perché dans un saule. Je me lance en général dedans avec plein de galipettes et autres pitreries, comme si j’étais cap’ de free running, c’est assez rocambolesque !

Mon labo lui, en revanche, est simple, en bois et en verre, il n’a rien du Palais Mental d’un Sherlock Holmes, et il comporte trois parties. La pyramide du haut est un salon de rencontre douillet où je discute avec mes conseillers ou toute autre personne, vivante, morte ou imaginaire qui peut détenir les informations qui me sont utiles à tel ou tel moment pour telle ou telle chose. La pyramide du bas est un stock de tous les outils, instruments, équipements et médicaments qui ont existé, existent ou existeront peut être. J’y vais rarement moi-même, je préfère laisser mes conseillers me surprendre par ce qu’ils en sortent. L’espace entre les deux est mon bureau, avec tous les outils que je vous ai indiqués, bien que je me serve encore surtout de l’écran seulement. Il m’arrive également de discuter avec mes conseillers au bord du fleuve ou dans l’arbre, surtout quand je veux me calmer.

Mes conseillers s’appellent Zik et Zak ! Zik est une petite fée musicienne, et Zak un vieux sage à la mode Gandalf.

Je suis très fière d’eux et de ce labo. Nous avons résolus des situations inextricables ensemble, créé Alunissons, rencontré une centaine de personnes, et au bout d’un an de cette pratique, j’ai développé une réelle relation affectueuse avec eux. Ils sont vraiment très drôles, et me font vite sourire à chaque fois que je pars les imaginer.

Je vous souhaite des aventures tout aussi merveilleuses, à la rencontre de toute la magie dont vous êtes cap’ et de la réelle fonction de l’imagination chez l’être humain : la création d’incroyables solutions réelles au quotidien qui rendent la vie tellement plus facile à vivre !

5 thoughts on “Le Pouvoir du subconscient : Créez votre Labo Mental !
Joëlle says:

Génial votre « article » sur la méthode sylva me replonge pas mal d’années en arrière où j’ai effectué un stage avec Lorenzo R. sur cette « technique ». Grâce à vous tous ces bons moments me reviennent à la surface et j’ai vraiment le désir de recréer cet espace de liberté pour me permettre d’avancer dans mes nouveaux projets de vie. J’apprécie énormément votre site et me permets très souvent de partager vos citations lorsqu’elles résonnent en moi, aussi j’en profite pour vous remercier . Je vous envoie du soleil pour que vous en ayez plein le coeur

    Perlipopette says:

    Mmmmmm ! Il est délicieux votre soleil, Joëlle ! Je suis heureuse que ce tout petit bout du savoir transmis par la famille Silva ait pu vous rappeler ces bons moments et votre désir d’avancer librement et joyeusement vers la réalisation de vos projets. Nous n’avons pas communiqué directement sur la page Facebook, mais j’avais bien remarqué vos partages et vos j’aime. Sentez-vous toujours la bienvenue sur le site et sur la page, ils existent pour ensoleiller tous vos projets et vos rêves et lorsque j’en reçois d’aussi lumineux en retour, je fonds d’amour pour le monde entier, direct !

Nacer Ounis says:

Bonjour,
Je souhaiterais partager ma petite experience. Après avoir lu votre article, j’ai essayé de mettre en pratique en me mettant à l’état Alpha. Après un réveil matinal plus ou moins rituel, je me suis installé dans une position très confortable, j’ai fermé mes yeux et j’ai commencé à respirer très profondément. Je n’ai pas mis beaucoup de temps (4 à 6 sec) et j’ai replongé dans un sommeil très profond. Quelques secondes plus tard, je me suis réveillé avec un mal de tête terrible et une vision noire, comme si j’ai eu un vertige. J’ai reesayé l’activité deux fois de suite et c’etait le même resultat avec les mêmes sensations.
Pourriez-vous me dire ce qui s’est passé si vous avez une explication (suis-je rentré en trance pour les trois essais) ? J’avoue que cela m’a rendu un grand service mais le mal de tête était un comme un arriere gout pas facile à gérer. Merci d’avance.

Perlipopette says:

Bonjour, Nacer !

Je peux toujours dire ce que j’ai appris, de qui, et ce que j’ai vécu, depuis 20 ans que j’explore le sujet. Mais dans le domaine de l’inconscient, par définition, nous explorons l’inconnue en nous, je vous invite donc à explorer votre point de vue de ce que je peux vous dire, et former votre explication.

S’endormir lors d’une méditation a une explication assez évidente, l’inconscient prend le dessus sur le conscient, et vous entraîne directement dans la fréquence nommée Delta, ou Théta lorsqu’il s’agit d’un sommeil profond.

Ce qui est plus difficile c’est comprendre pourquoi, non en général mais dans votre cas personnel. Parfois, c’est notre conscient qui lâche, c’était mon cas, par exemple, lorsque j’avais encore peur de ce qu’il y avait dans mon inconscient, et peur, si je rentrais dans un état méditatif, d’entendre des voix, de voir des anges et des guides, car petite, j’avais une cousine, qui est aujourd’hui hospitalisée pour une schyzo/parano, et ma mère me disait souvent « ne fais pas ci, ne fais pas ça, tu vas finir comme ta cousine ». Ma peur était donc une peur de devenir folle. C’est la raison pour laquelle en découvrant la méthode Silva qui n’a rien de mystique en soi et enseigne simplement la relation conscient/inconscient d’une manière très scientifique, j’ai pu me rassurer et comprendre ce qu’est la méditation. Je pense avoir résolu ça en moi, et à présent, dans une méditation, mon conscient ne lâche plus ainsi, Soit mon inconscient a des choses à résoudre en moi, en ces cas, je suis dans un demi sommeil, c’est mon corps qui lâche, mais je m’entends très bien ronfler ! rires Soit je reste en alpha, entièrement consciente, et c’est mon conscient qui a alors des choses à demander à mon inconscient.

Je fais exprès de ne pas vous donner de généralité. Dans mon expérience, les raisons d’être de tout sont extrêmement personnelles, je préfère vous donner l’exemple de comment je m’explique à moi-même mes explorations, Bien des personnes témoignent d’une expérience plutôt mystique et pourront vous donner d’autres explications, Mais c’est à vous seul de savoir. Pensez-vous avoir été en transe et qu’est-ce qu’une transe pour vous ? Qu’espérez-vous consciemment de votre inconscient et qu’y logez-vous ?

Dans mon expérience, bien que j’ai longtemps tenté ce que certains appellent le channeling, je ne suis jamais parvenue à ce que je pourrai honnêtement appeler une communication avec le monde invisible. Je n’ai pas davantage eu le courage de me lancer dans l’exploration du chamanisme, ou des drogues qui altèrent les perceptions. Je ne serais donc pas très douée pour expliquer ce genre de phénomène, même si à l’époque, j’ai vécu quelques événements troublants. En revanche, chaque fois que j’ai un problème à résoudre, je demande solution à mon inconscient et il m’en apporte toujours une, parfois profondément étonnante.

Une chose est certaine, notre inconscient est une part de nous que notre conscient doit accepter et apprivoiser. Les deux sont souvent en conflit, et perçoivent deux réalités différentes. En s’observant, en s’écoutant davantage, on arrive à faire ami-ami. et les faire fonctionner ensemble.

Pour ce qui est du mal de tête, je vais vous parler de deux sources. Laura Silva, elle, a presque de la colère d’avoir à enseigner le fait que nous contrôlons parfaitement et aisément cette douleur là. Elle y consacre une méditation et une leçon dans Sylva Life System 2.0 qui consiste simplement à cesser de lutter contre le mal de tête, l’accepter, et demander à son inconscient qu’il parte au moment où on ouvre les yeux. Ca a plus ou moins marché pour moi.

Christiane Berlan, auteure de l’Encyclopédie de la Psychosomatique, dit dans son article sur le mal de tête (qu’elle différencie de la migraine) que nous avons ce mal lorsque nous acceptons de faire quelque chose contre notre volonté, pour rester poli ou éviter de blesser quelqu’un, par exemple. Il m’est arrivé rien qu’en lisant l’article et en comprenant ce que j’avais accepté de faire contre ma volonté de sentir le mal s’estomper et disparaître. J’aurai donc plus tendance à m’appuyer sur ce bout de savoir là pour expliquer un mal de tête..

Et si votre conscient vous demandait lui-aussi quelque chose que votre conscient ne peut accepter de peur de ce que d’autres penseront ou ressentiront ? Quelque chose qu’il refuse si fort, qu’il ne peut pas même l’entendre ni l’envisager ?

Vous seul le saurez, en vous étudiant, et en faisant confiance aux premières pensées courtes et directes qui vous viennent de votre intuition. Elles sont toujours dans une forme positive « Fais ci » pour une action ou « Ca » pour une explication. Dès que vous pensez « oui mais » « ça peut pas » c’est votre conscient qui négocie.

Bon, je pourrais continuer des lustres sur une simple question de ce type. J’espère que ces quelques lignes vous aideront à parvenir à votre explication, et vous souhaite une excellente journée de merveille !

P.S. C’était donc moi que tu vouvoyais lors de nos premiers échange, non l’asso…. Alors on se vous ? Sûr ?

    Nacer Ounis says:

    C’est comme tu veux, on se tutoie ou on se vouvois? L’essentiel on communique.
    Merci infiniment pour ces quelques explications riches et detaillées. Je vais sans doute suivre tes conseils. A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre Laboratoire Mental

Décuplez votre créativité, aiguisez votre intuition, résolvez n'importe quel problème, facilitez-vous la prise de décision, et laissez votre subconscient vous surprendre en vous simplifiant la vie ! Comment ? C'est très simple. Créez votre labo mental !
Pour en savoir plus
Découvrez la Méthode Silva (anglais seulement)
Si vous avez aimé, partagez sur vos réseaux sociaux !